Tuesday, August 1, 2017

Une étude compare la performance de la fréquence respiratoire acoustique de Masimo (RRa®) par rapport à la fréquence respiratoire pléthysmographique de Nellcor, chez des volontaires



TOKYO -Mardi 1 Août 2017 [ ME NewsWire ]

(BUSINESS WIRE)--Masimo (NASDAQ : MASI) a annoncé aujourd’hui que les chercheurs du service d’anesthésiologie de l’Université médicale féminine de Tokyo, au Japon, avaient publié une étude s’intéressant à la mesure de la fréquence respiratoire chez plusieurs volontaires. La fréquence respiratoire acoustique de Masimo (Masimo), en utilisant le Pulse CO-Oximeter® Masimo Radical-7®, a été étudiée par rapport à la fréquence respiratoire pléthysmographique de Nellcor (Nellcor), en utilisant le Nellcor PM1000N.1

Le Dr Kitsiripant et ses collègues ont inscrit à l’étude 50 volontaires adultes en bonne santé. Les valeurs de fréquence respiratoire, de fréquence cardiaque, et de saturation en oxygène (SpO2) ont été mesurées en utilisant les deux technologies : la fréquence respiratoire, la fréquence cardiaque et la SpO2 sur le Nellcor PM1000N (version 2.0.20.0) ont été mesurées en utilisant un capteur adhésif SpO2 sur l’index gauche ; la fréquence respiratoire sur le Masimo Radical-7 (V.7910, processeur V1.3.06i) a été mesurée en utilisant le capteur acoustique RAS-125c (rev D) sur la partie gauche du cou, tandis que la fréquence cardiaque et la SpO2 sur le Masimo Radical-7 ont été mesurées avec un capteur adhésif R1-25L sur l’index droit.

Les deux dispositifs ont été configurés pour fournir une alerte en cas de pause respiratoire (Masimo) ou de faible fréquence respiratoire (Nellcor) pendant 30 secondes, de fréquence respiratoire inférieure à 10 respirations par minute, et de SpO2 inférieure ou égale à 90 %. Il a été demandé aux volontaires de respirer à une fréquence de 12 respirations par minute pendant 3 minutes, puis de retenir leur respiration jusqu’au retentissement de l’alarme de pause respiratoire ou de faible fréquence respiratoire, du dispositif, pour ensuite reprendre leur respiration. Certains volontaires ayant éprouvé des difficultés à interrompre complètement leur respiration pendant 30 secondes, un groupe plus réduit de 10 volontaires a été recruté pour effectuer la même procédure avec toutefois une alarme de détection de pause respiratoire ou faible fréquence respiratoire, programmée à 15 secondes.

Sur les 143 procédures dans le cadre desquelles la respiration a été retenue avec succès pendant plus de 30 secondes, l’alarme du Masimo s’est déclenchée à 114 reprises, contre 15 pour le Nellcor. Le délai moyen d’alarme du Masimo s’est élevé à 35 secondes, contre 59 secondes pour le Nellcor. La plupart des alarmes du Nellcor faisaient suite à une SpO2 inférieure à 90 %, tandis que la plupart des alarmes du Masimo résultaient d’une fréquence respiratoire inférieure à 10 respirations par minute (lesquelles avaient tendance à se produire avant la chute de la SpO2). Sur les 29 procédures dans le cadre desquelles la respiration a été retenue pendant 15 secondes, l’alarme du Masimo s’est déclenchée à 29 reprises, avec un délai moyen d’alarme de 21 secondes, tandis que l’alarme du Nellcor ne s’est pas déclenchée.

Les chercheurs ont conclu que la fréquence respiratoire acoustique de Masimo fournissait une détection des pauses respiratoires plus rapide que le Nellcor. Il convient néanmoins de noter, à titre de limite pour cette étude, que les mesures ont été prises en faisant appel à des participants volontaires qui ont maintenu une fréquence respiratoire fixe avant de retenir soudainement leur respiration.

Les capteurs et les câbles rainbow Acoustic Monitoring® sont recommandés pour la surveillance continue et non invasive de la fréquence respiratoire (RRa®). Le capteur RAS-125c est recommandé pour les patients adultes et en pédiatrie, et ce, en milieu hospitalier, en établissements de type hospitalier, en déplacement ou au domicile.

@MasimoInnovates | #Masimo

Références

    Kitsiripant C et al. Comparaison entre le Nellcor™ PM1000N et le Masimo Radical-7® pour la détection des apnées chez des volontaires. J Anesth. 9 juillet 2017. DOI : 10.1007/s00540-017-2385-4.

À propos de Masimo

Masimo (NASDAQ : MASI) est le leader mondial des technologies de surveillance non invasives novatrices. Notre mission vise à améliorer les résultats thérapeutiques et à réduire le coût des soins. En 1995, la société a lancé l’oxymétrie de pouls Masimo SET® Measure-through Motion and Low Perfusion™, qui, dans plusieurs études, s’est avérée capable de réduire considérablement les fausses alertes, et de surveiller avec précision les alertes réelles. Il a également été démontré que Masimo SET® permet aux cliniciens de réduire la rétinopathie sévère de la prématurité chez les nouveau-nés1, d’améliorer le dépistage CCHD chez les nouveau-nés2, et, lorsqu’il est utilisé pour un suivi continu avec Masimo Patient SafetyNet™* dans les salles post-chirurgicales, de réduire les activations et les coûts d’intervention rapide3,4,5. On estime que Masimo SET® est utilisé chez plus de 100 millions de patients dans les principaux hôpitaux et autres établissements de soins de santé à travers le monde6. C’est le premier capteur d’oxymétrie de pouls dans 16 des 20 meilleurs hôpitaux listés dans le bulletin d’honneur intitulé U.S. News and World Report Best Hospitals Honor Roll, de 2016-177. En 2005, Masimo a lancé la technologie rainbow® Pulse CO-Oximetry, qui permet la surveillance non invasive et en continu des constituants sanguins qui nécessitaient auparavant des procédures invasives pour être mesurés, notamment l’hémoglobine totale (SpHb®), la teneur en oxygène (SpOC™), la carboxyhémoglobine (SpCO®), la méthémoglobine (SpMet®), l’indice de variabilité de la pléth (PVi®), et plus récemment, l’indice de réserve en oxygène (Oxygen Reserve Index™, ou ORi™), en plus de la SpO2, du rythme cardiaque et de l’indice de perfusion (Perfusion Index, PI). En 2014, Masimo a introduit Root®, une plateforme intuitive de connectivité et de suivi des patients, dotée de l’interface Masimo Open Connect™ (MOC-9™) qui permet à d’autres sociétés d’ajouter à Root d’autres fonctionnalités et capacités de mesure. Masimo joue également un rôle actif de leader en santé mobile, avec des produits, tels que le moniteur de patient portable Radius-7™, l’oxymètre de pouls pour smartphones iSpO2® et l’oxymètre de pouls du bout des doigts MightySat™. Un complément d’information sur Masimo et ses produits est disponible sur www.masimo.com. Les études cliniques publiées sur les produits Masimo sont disponibles à l’adresse  http://www.masimo.com/cpub/clinical-evidence.htm.

L’ORi n’a pas obtenu la clairance 510(k) de la FDA, et n’est pas en vente aux États-Unis.

*L’utilisation de la marque de commerce Patient SafetyNet est sous licence de l’University HealthSystem Consortium.

Références

    Castillo A et al. Prevention of Retinopathy of Prematurity in Preterm Infants through Changes in Clinical Practice and SpO2 Technology. Acta Paediatr. Févr. 2011;100(2):188-92.
    de-Wahl Granelli A et al. Impact of pulse oximetry screening on the detection of duct dependent congenital heart disease: a Swedish prospective screening study in 39,821 newborns. BMJ. 2009;338.
    Taenzer AH et al. Impact of Pulse Oximetry Surveillance on Rescue Events and Intensive Care Unit Transfers: A Before-And-After Concurrence Study. Anesthesiology. 2010;112(2):282-287.
    Taenzer AH et al. Postoperative Monitoring – The Dartmouth Experience. Anesthesia Patient Safety Foundation Newsletter (Newsletter de l’Anesthesia Patient Safety Foundation). Printemps-Été 2012.
    McGrath SP et al. Surveillance Monitoring Management for General Care Units: Strategy, Design, and Implementation. The Joint Commission Journal on Quality and Patient Safety. Juil. 2016;42(7):293-302.
    Estimation : Données d’archives Masimo.
    http://health.usnews.com/health-care/best-hospitals/articles/best-hospitals-honor-roll-and-overview.

Déclarations prévisionnelles

Ce communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles, au sens de l’article 27A de loi Securities Act de 1933, de l’article 21E de la loi Securities Exchange Act de 1934 et de la loi Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations prévisionnelles comprennent, notamment, des déclarations concernant l’efficacité potentielle du RRa® de Masimo. Ces déclarations prévisionnelles sont fondées sur les attentes actuelles concernant des événements futurs qui nous concernent, et sont assujetties à des risques et à des incertitudes, tous difficiles à prédire et souvent indépendants de notre volonté, et susceptibles de faire varier sensiblement et négativement les résultats réels par rapport à ceux exprimés dans nos déclarations prévisionnelles en réponse à divers facteurs de risques, y compris, sans limitation : les risques liés à nos hypothèses concernant la répétabilité des résultats cliniques ; les risques liés à notre conviction que les technologies de mesure non invasives uniques de Masimo, y compris le RRa de Masimo, contribuent à des résultats cliniques positifs et à la sécurité des patients ; les risques liés à notre conviction que les avancées médicales révolutionnaires et non invasives de Masimo fournissent des solutions rentables et des avantages uniques ; ainsi que d’autres facteurs abordés dans la section « Facteurs de risque » de nos rapports les plus récents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (« SEC »), qui sont disponibles à titre gratuit sur le site Web de la SEC à l’adresse www.sec.gov. Bien que nous estimions que les attentes reflétées dans nos déclarations prévisionnelles soient raisonnables, nous ignorons si ces attentes se révéleront exactes. Toutes les déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué de presse sont expressément visées dans leur intégralité par les avertissements précédents. Le lecteur est prié de ne pas se fier outre mesure à ces déclarations prévisionnelles qui ne sont valables qu’à la date d’aujourd’hui. Nous déclinons toute obligation d’actualiser, de modifier ou de clarifier ces déclarations ou les « Facteurs de risque » figurant dans nos rapports les plus récents déposés auprès de la SEC, que ce soit en réponse à de nouvelles informations, des événements futurs ou pour toute autre raison, sauf si les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Contacts

Masimo
Evan Lamb, 949-396-3376
elamb@masimo.com

No comments:

Post a Comment